La Chapelle Saint-Luc : vers une annulation de l’enquête publique autour de l’UVE. | Canal32

La Chapelle Saint-Luc : vers une annulation de l’enquête publique autour de l’UVE.

  Publicité - Votre article ci-dessous
Logo Canal 32

Canal 32 - La Chapelle Saint-Luc : vers une annulation de l’enquête publique autour de l’UVE.

Diffusion le 11/01/2018


Même si rien n’est officiel, différentes sources s’accordent pour annoncer l’annulation de l’enquête publique autour du projet d’UVE (unité de valorisation énergétique par incinération des déchets) de La Chapelle Saint-Luc. Cette enquête publique avait été lancée le 4 décembre et doit s’achever ce samedi 13 janvier. Le projet porté par le Sdéda (syndicat des déchets de l'Aube) et Véolia doit voir le jour d’ici 2020, sur un site proche de l’usine Michelin.


 


A l’origine de cette (toujours éventuelle) annulation, un problème administratif. La procédure de l’enquête serait devenue illégale. Un arrêt du Conseil d’Etat, le 6 décembre dernier, a annulé une partie du décret donnant autorité au Préfet de Région pour délivrer une autorisation environnementale (indispensable en amont d’une enquête publique de ce type). Cette autorisation doit désormais être délivrée par la mission régionale environnementale.


 


Les opposants au projet d'UVE, se réjouissent de cette annulation en passe d’être annoncée. Elle serait l’occasion pour eux (élus, associations et riverains) de dénoncer « la fragilité » environnementale et financière du dossier. Des opposants qui réclament en bloc « plus de concertation » en vue « de la recherche de nouvelles solutions », notamment autour du traitement des déchets (tri…). Du côté du Sdéda, aucune information officielle n’a été reçue à ce jour.


 


Et maintenant ? Si l’enquête publique est effectivement annulée pour vice de procédure administrative, il faudra enclencher une nouvelle démarche pour consulter le grand public, retardant l’avancement du dossier de quelques semaines voire de plusieurs mois.


 


Pour rappel, le projet Valaubia prévoit la combustion et l'incinération de 60 000 tonnes de déchets par an, dans le but de traiter les déchets tout en produisant de l’électricité. Coût du projet : 78 millions d’euros. L'UVE doit permettre la fin de l'exploitation des sites d'enfouissement.




fakeyeezysforsale