Brienne-la-Vieille : inauguration de Machines poétiques à l’Ecomusée | Canal32

Brienne-la-Vieille : inauguration de Machines poétiques à l’Ecomusée

  Publicité - Votre article ci-dessous
Logo Canal 32

Canal 32 - Brienne-la-Vieille : inauguration de Machines poétiques à l’EcomuséeCanal 32 - Brienne-la-Vieille : inauguration de Machines poétiques à l’EcomuséeCanal 32 - Brienne-la-Vieille : inauguration de Machines poétiques à l’EcomuséeCanal 32 - Brienne-la-Vieille : inauguration de Machines poétiques à l’EcomuséeCanal 32 - Brienne-la-Vieille : inauguration de Machines poétiques à l’Ecomusée

Diffusion le 19/10/2016


Dans le cadre du développement de l'action culturelle, le Parc Naturel Régional de la Forêt d'Orient, en collaboration avec le collectif d'artistes et designers « Faubourg 132 », a été à l’initiative du projet de médiation artistique et culturelle « les Machines poétiques », financé par le Conseil Régional Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.


L'objectif était de mettre en réseau et de créer des partenariats entre divers acteurs soucieux du développement culturel autour d'un but commun : la création d'un parcours artistique sur le territoire du parc. Les partenaires (écoles, maisons de retraites, centres sociaux et habitants) se sont réunis lors d'ateliers pour concevoir et fabriquer collectivement des œuvres composées d'éléments détournés d'outils traditionnels et de machines agricoles.


Mardi, Christian Branle, président du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient avait invité nombre de personnalités pour l’inauguration des « Machines poétiques » situées à l’Ecomusée de Brienne-la-Vieille. Il y avait, entre autres, Jean-Marie Coutord, Joëlle Pesme et Marielle Chevallier, conseillers départementaux, Michel Roche, du syndicat mixte du Nord-Est aubois, Benoît Cerf, maire de Brienne-la Vieille, Jean-Marc Livet, conseiller municipal de Brienne-le-Château, Gérard Piat, président de l’Association de sauvegarde du patrimoine rural et artisanal (ASPRA).


Quatre œuvres ont été présentées aux invités.Tout d’abord, le « Temps de fer » qui reprend le principe mécanique de la roue à échappement, utilisé par les horloges à balancier. Cette œuvre a été fabriquée dans la forge de Samuel Noé, à St-Léger-sous-Brienne.


Ensuite, le « Vol migratoire » dont les structures illustrent l'atterrissage et l’envol des grues. Elles sont composées d’éléments empruntés à d’anciennes machines et outils agricoles de l’Ecomusée. Elles ont été conçues par des bénévoles de l’ASPRA.


La troisième œuvre, le « Cercle des reflets » est une création réalisée par des résidents du centre d’accueil de demandeurs d’asile de Bar-sur-Aube. Elle est composée de moules à fromage servant à la fabrication de faisselles et d’un cerclage acier cuve.


Enfin, le « Pédal’air » est un ouvrage conçu et fabriqué par un groupe d’adolescents de l’Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique de Vendeuvre-sur-Barse (ITEP). Cette machine est composée d’éléments empruntés à d’anciennes machines agricoles, ainsi que de roues de bicyclettes. Elle est interactive et entraîne la rotation des pales.


Photos et texte : P.B.