Bagarre à Sainte-Savine en avril 2016 : des Ultras parisiens jugés à Troyes le 3 juillet. | Canal32

Bagarre à Sainte-Savine en avril 2016 : des Ultras parisiens jugés à Troyes le 3 juillet.

  Publicité - Votre article ci-dessous
Logo Canal 32

Canal 32 - Bagarre à Sainte-Savine en avril 2016 : des Ultras parisiens jugés à Troyes le 3 juillet.

Diffusion le 17/05/2018


L’information a été publiée par le journal L’Équipe. Romain Mabille est convoqué le 3 juillet devant le tribunal correctionnel de Troyes. Le président du CUP (Collectif Ultras Paris) doit comparaître « avec une dizaine d’autres membres issus de la K-Soce team » pour répondre de son implication présumée dans une bagarre contre des supporters du Stade de Reims, en avril 2016. Romain Mabille est accusé de « violences aggravées et participation à un regroupement en vue de commettre des violences ou dégradations ». Les faits reprochés s’étaient déroulés à Sainte-Savine, rue Louis-Blanc.


Alors qu’ils étaient installés dans un bar, avant le derby de football contre Troyes au Stade de l’Aube, des supporters rémois (très tranquilles selon les témoins) avaient été pris à partie par une quinzaine d’individus cagoulés. Équipés notamment de gaz lacrymogènes, ces derniers avaient procédé à un règlement de compte très violent… Bilan : un supporter rémois gravement blessé à la tête, transporté inconscient à l’hôpital et deux blessés légers. Des véhicules et le mobilier de la terrasse avaient été également dégradés.


Dans le quartier, d’habitude calme, de nombreux riverains avaient été choqués. Les agresseurs ont pu fuir avant l’arrivée sur place de la police. Très rapidement, l’enquête s’est orientée vers des supporters ultras du Paris Saint-Germain (venus à la demande de supporters troyens ?). Lors de leurs gardes à vue en avril 2017, Romain Mabille et ses « acolytes » ont réfuté toute implication. Mais toujours selon L’Équipe, les enquêteurs disposent d’éléments sur leur présence sur les lieux de la bagarre.


Pour rappel, depuis août 2017, le CUP et le PSG ont signé une convention autorisant le retour des abonnements pour les Ultras, au Parc des Princes (près de 3 000 membres recensés en Tribune Auteuil cette saison).