Grogne et colère des surveillants : les trois prisons auboises ont suivi le mouvement | Canal32

Grogne et colère des surveillants : les trois prisons auboises ont suivi le mouvement

Diffusion le 22/01/2018


Parmi les 140 établissements pénitentiaires bloqués ou perturbés en France, ce lundi matin, par leurs surveillants, figurent le centre de détention de Villenauxe-la-Grande, la centrale de Clairvaux et la maison d’arrêt de Troyes. Dès 6 heures du matin, le personnel aubois des prisons a tenu a montrer son mécontentement après l’échec des négociations entre syndicats et ministère de la justice. Les surveillants réclament toujours de meilleures conditions de sécurité face à la multiplication des agressions dans les prisons. Le problème de la gestion des détenus radicalisés est aussi soulevé.

 

A Troyes, le ras-le-bol s’est manifesté par la pose de barricades, rue Hennequin, afin d’empêcher la sortie de détenus. A 13h, les surveillants grévistes ont été délogés (voir en fin de vidéo) par la police. Les prisonniers jugés à partir de ce lundi par la cour d’assises de l’Aube ont pu être évacués. Logiquement, le mouvement autour de la prison tricasse a été suspendu, en attendant les éventuelles avancées des négociations entre les syndicats et la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet.