Sécurité routière : les contrôles annoncés jusqu’au samedi 4 juillet | Canal32

Sécurité routière : les contrôles annoncés jusqu’au samedi 4 juillet

  Publicité - Votre article ci-dessous
Logo Canal 32

Canal 32 - Sécurité routière : les contrôles annoncés jusqu’au samedi 4 juillet

Diffusion le 29/06/2020


La Préfecture de l’Aube annonce un certain nombre de contrôles routiers à venir sur les différents axes du département. Objectif : sensibiliser la population aux mauvais comportements sur la route. Les contrôles annoncés concernent aussi bien la zone Police que la zone Gendarmerie. Voici la liste des contrôles annoncés (en capture d’écran) pour la période jusqu’au samedi 4 juillet.


 


Chiffres de la Sécurité routière : bilan de la semaine n° 26 :


Le préfet de l’Aube et les forces de l’ordre demeurent mobilisés en 2020 pour diffuser des messages de vigilance, de prévention et de conseils en matière de sécurité routière afin d’inviter chaque conducteur à se responsabiliser davantage et à adopter le bon comportement sur les routes. Des nombreux comportements inadaptés et dangereux sont toujours constatés sur les routes. Durant la semaine écoulée, les forces de l’ordre ont procédé à la verbalisation des comportements suivants :


- 195 excès de vitesses ou vitesses excessives ;


- 7 faits de conduites sous l’empire d’un état alcoolique ;


- 1 fait de conduite sous l’emprise de stupéfiants ;


- 12 faits d’usage du téléphone au volant ;


- 7 défauts de port de la ceinture de sécurité ou de dispositif de retenue pour enfant ;


- 3 faits de conduites sans permis de conduire ;


- 3 refus de priorité.


13 véhicules ont été immobilisés par les forces de l’ordre en raison d’infractions graves au code de la route. 28 permis de conduire ont fait l’objet d’une suspension administrative de leur permis de conduire.


 


Message de prévention de la semaine : Simplification et modernisation des services publics de fourrières en automobiles


Il s’agit de simplifier les procédures d’entrée, de sortie et de gestion des véhicules en fourrière afin de permettre une meilleure qualité de service pour les usagers, d’alléger les tâches à accomplir pour les forces de l’ordre et les autorités de fourrière et de faire baisser les coûts d’indemnisation des gardiens de fourrière, dus lorsqu’un véhicule est abandonné par son propriétaire. Cette réforme concerne les fourrières gérées par l’État. Sur la base du volontariat, les collectivités territoriales responsables d’un service de fourrière pourront intégrer le nouveau dispositif. La réforme prévoit la création d’un système d’information national des fourrières automobiles. Ce nouveau système d’information sera déployé par département à compter d’octobre 2020.




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur.