Sécurité routière : les contrôles annoncés jusqu'au vendredi 27 novembre | Canal32

Sécurité routière : les contrôles annoncés jusqu'au vendredi 27 novembre

  Publicité - Votre article ci-dessous
Logo Canal 32

Canal 32 - Sécurité routière : les contrôles annoncés jusqu'au vendredi 27 novembre

Diffusion le 23/11/2020


La Préfecture de l’Aube annonce un certain nombre de contrôles routiers à venir sur les différents axes du département. Objectif : sensibiliser la population aux mauvais comportements sur la route. Les contrôles annoncés concernent aussi bien la zone Police que la zone Gendarmerie. Voici la liste des contrôles annoncés (en capture d’écran) pour la période jusqu’au vendredi 27 novembre.


Chiffres de la sécurité routière : bilan de la semaine N°47.


Le préfet de l’Aube et les forces de l’ordre demeurent mobilisés en 2020 pour diffuser des messages de vigilance, de prévention et de conseils en matière de sécurité routière afin d’inviter chaque conducteur à adopter un comportement responsable sur les routes. Des nombreux comportements inadaptés et dangereux restent cependant toujours constatés. Ainsi, durant la semaine écoulée, les forces de l’ordre ont procédé aux verbalisations suivantes :


 


• 79 excès de vitesses ;


• 5 faits de conduites sous l’empire d’un état alcoolique ;


• 2 faits de conduites sous l’emprise de stupéfiants ;


• 6 faits d’usage du téléphone au volant ;


• 6 faits de défauts de port de la ceinture de sécurité ou de dispositif de retenue pour enfant ;


• 7 faits de conduites sans permis de conduire ;


• 10 faits de refus de priorité ;


• 24 véhicules immobilisés en raison d’infractions graves au code de la route ;


• 27 suspensions administratives de permis de conduire immédiate.


 


Message de la semaine : Mise en place du dispositif de signalisation des angles morts des véhicules lourds


La signalisation des angles morts des véhicules lourds répond à la nécessité de renforcer leur prise en compte par les usagers vulnérables (cyclistes, piétons et utilisateurs d’engins de déplacement personnels) circulant sur la voie publique.


De très nombreux usagers ne sont en effet pas conscients de l’impossibilité pour le conducteur de poids-lourds de percevoir leur présence sur chaque côté. Cette situation est à l’origine d’accidents parfois mortels, par exemple lorsque le conducteur prévoit de tourner alors qu’un cycliste est présent sur le côté du véhicule. Ce dispositif de signalisation et précise son emplacement : il doit être visible sur les côtés ainsi qu’à l'arrière du véhicule.


Cette obligation s’applique aux véhicules lourds circulant en milieu urbain. Le décret exclut de son champ d’application les véhicules agricoles et forestiers d’une part, et les engins de service hivernal et les véhicules d’intervention des services gestionnaires des autoroutes ou routes à deux chaussées d’autre part, qui n’ont pas vocation à opérer dans les milieux urbains denses.


Afin de permettre aux fabricants de lancer la production du modèle de signalisation et aux transporteurs d’organiser l’équipement progressif de leurs flottes, le projet d’arrêté est disponible sur le site de la délégation à la sécurité routière en cliquant sur ce lien. Le non-respect de cette obligation est sanctionné par une contravention de quatrième classe.


Pendant une période transitoire de 12 mois, les véhicules ayant été équipés sur les côtés et à l’arrière d’un dispositif destiné à matérialiser la présence des angles morts seront réputés satisfaire aux dispositions de l’arrêté même si ce dispositif n’est pas strictement conforme au modèle. 




Réussites le mag

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur.